La Fédération Francophone des Initiatives d’Habitations Protégées trouve son origine dans les volontés conjuguées de travailleurs de terrain de se réunir dès 1992. Il s’agissait à l’époque de confronter des expériences concrètes de travail afin de dégager des pistes de réflexion ayant pour but de permettre à chacun d’améliorer la qualité des prises en charge. Au fil des premières réunions s’est peu à peu imposée l’idée de franchir une étape supplémentaire de la concertation en se fédérant de manière formelle.

En 1997, la Fédération, qui réunissait dix associations, voyait le jour avec pour objectifs essentiels de représenter les « Habitations Protégées » auprès des instances décisionnelles tant fédérales que communautaires. D’autre part, la toute nouvelle Fédération se fixait pour objectif de pourvoir à l’information de ses membres sur toute question règlementaire et organisationnelle, mais aussi, elle prit à différentes reprises l’initiative d’organiser des déplacements à l’étranger afin de rencontrer des institutions aux activités semblables. Plusieurs voyages permirent aux membres de découvrir les pratiques suisses, canadiennes, françaises et italiennes.

La Fédération participe très régulièrement aux différentes manifestations réunissant bon nombre d’acteurs de la santé mentale pour y faire entendre l’éclairage que notre secteur peut donner des thématiques qui y sont abordées.

A l’actif de ces années de fonctionnement, il faut porter la réalisation d’un cadastre des associations membres et de leurs spécificités, celui-ci est en voie de finalisation.

Au-delà des aspects de défense et de représentation du secteur, de l’information de membres, la Fédération poursuit en permanence une réflexion de fond sur nos pratiques en termes éthiques et déontologiques.

Ainsi, à différentes reprises, la Fédération est intervenue auprès des instances politiques pour avancer une argumentation visant à pondérer les logiques économiques qui président à tant de décisions et de définitions réglementaires.

Aujourd’hui, la FFIHP regroupe une vingtaine d’associations représentant près de 800 places d’Habitations Protégées en Wallonie et à Bruxelles.